Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


Asthme : prévention par le poisson et les fibres
article diététique ajouté par dietetique le 08.01.2007
Une étude épidémiologique a été réalisée sur 598 enfants néerlandais. Un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires, la survenue de wheezin (sifflement à la respirartion) et la survenue d’asthme ont été rempli pas les parents. Les enfants ont également subit des tests cutanés ainsi que des tests spirométriques.
Les résultats ont montré que une alimentation riche en poisson et fibres était inversement associée à la survenue d’un asthme. Des résultats similaires on été observé pour le wheezing.
Ainsi, les scientifiques ont conclu qu’une alimentation riche en poisson et en fibres pourrait avoir un effet protecteur vis à vis de l’asthme chez l’enfant. Cette découverte a été permise car les scientifiques pensent de plus en plus que l’augmentation de la prévalence de l’asthme dans la société occidentale pourrait-être liée à des changements d’habitudes alimentaires.
Cette étude mérite bien entendu d’être confirmée avant de penser à changer vos habitudes alimentaires. Mais il faut tout de même rappeler qu’une alimentation équilibrée favorise la consommation de poisson et de fibres. Alors pourquoi pas tout simplement adopter une alimentation équilibrée et ce depuis le plus jeune âge ?
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Un vaccin contre l’obésité : c’est pas pour demain !
article diététique ajouté par dietetique le 06.01.2007
Le laboratoire de biotechnologie, Cytos Biotechnology ont récemment publié les résultats négatifs du premier essai clinique de leur vaccin expérimental visant à traiter l’obésité.
Durant cet essai, les scientifique devait évaluer l’innocuité, la tolérabilité et l’efficacité du candidat vaccin. Pour cet essai, 111 hommes et femmes obèses âgés de 18 à 55 ans se sont portés volontaires. Bien que le vaccin a bien été toléré dans l’ensemble, c’est sur son efficacité que les chercheurs ont été déçu. En effet, la perte de poids moyenne observée était de 3,6 Kg après une période de 6 mois aussi bien dans le groupe vacciné que dans le groupe ayant reçu un placebo.
Le principe du vaccin reposait sur une réponse de l’organisme contre la ghréline. La ghréline est une molécule qui semblerait jouer un rôle clef dans les mécanismes de régulation de l’appétit et les comportements alimentaires. Le vaccin devait entrainner la production d’anticorps contre cette hormone peptidique.
Les scientifiques ont même observé des résultats surprenants puisque le seul facteur pronostic qui a montré une corrélation avec la perte de poids était un niveau élevé sanguin de ghréline et début de l’étude. Cette observation remet en cause la validité de cette hormone en tant que molécule cible pour le traitement de l’obésité.
En conclusion, les résultats obtenus ne motivent pas la poursuite du développement de ce vaccin. Il faudra donc chercher dans d’autres directions pour espérer un jour produire un vaccin contre l’obésité.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Chute de crédibilité pour la nouvelle pilule anti-obésité
article diététique ajouté par dietetique le 05.01.2007
Le Comité Fédéral Allemand de la santé, réunissant des experts des caisses d’assurances maladie et des médecins, a récemment annoncé qu’il recommandait au ministère de la santé de refuser à l’Acomplia le statut d’un médicament de prescription remboursable.
L’Acomplia est la nouvelle pilule anti-obésité du laboratoire pharmaceutique Sanofi Aventis. Cette nouvelle pilule serait alors vendue dans les pharmacies comme médicament de confort.
En France, au vue de cette décision Allemande, le laboratoire a d’ores et déjà envisager une possibilité d’appel si une telle décision devait être prise dans le pays.
Dans un communiqué, le laboratoire conteste vivement la recommandation et affirme que la classification d’Acomplia est injustifiée. En effet, la pilule a été approuvée par l’agence Européenne d’évaluation des médicaments et autorisée par la Commission Européenne pour le traitement médical des patients obèses présentant plusieurs facteurs de risque comme le diabète ou le cholestérol résistant à un régime alimentaire.
Cette décision risque d’enlever au produit sa crédibilité vis à vis de la pathologie. En effet, si on prend le cas de Xenical, une autre pilule qui entre dans le traitement de l’obésité, ce médicament du laboratoire Roche n’a fonctionné que dans les pays où il a été remboursé.
Acomplia sera vendu 80,23 euros la boîte de 28 comprimés pour un traitement de un an minimum.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Articles diététiques précédents >>> [1][2][3][4][5][6][7][8][9][10][11][12][13][14][15][16][17][18][19][20][21][22][23][24][25][26][27][28][29][30][31][32][33][34][35][36][37][38][39][40][41][42][43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53][54][55][56][57][58][59][60][61][62][63][64][65][66][67][68][69][70][71][72][73][74][75][76][77][78][79][80][81][82][83][84][85][86][87][88][89][90][91][92][93][94][95][96][97][98][99][100][101][102][103][104][105][106][107][108][109][110][111][112][113][114][115][116][117][118][119][120][121][122][123][124][125][126]

Consulter les articles en archives

Pour recevoir les articles chaque jour sur E-mail, inscrivez vous ci-dessous :