Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


La FDA rend son avis sur la lutéine et la zeaxanthine
article diététique ajouté par dietetique le 22.11.2006
La FDA est l’équivalent aux USA de notre AFSSA en France.
En 2002, l’AFSSA a jugeait insuffisantes les preuves présentées affirmant que la lutéine favorisait le bon fonctionnement oculaire. Puis, en 2004, l’AFSSA validait l’allégation santé mentionnant que « la lutéine participe à la protection de la rétine et du cristallin.
Aux Etats-Unis, les allégations santé doivent aussi être validée par la FDA. Cette agence a ainsi évalué les études d’interventions et d’observations en ce qui concerne les rôles de la lutéine et de la zeaxanthine dans la prévention du risque de dégénérescence maculaire (DMLA). Grâce à ces expertises, le FDA a conclu qu’il n’existe aucune preuve suffisante pour valider l’allégation santé affirmant que la lutéine et la zeaxanthine participent à la prévention de la DMLA.
Ce n’est pas la première fois que ces 2 agences sont en désaccord. Alors que penser de l’utilité des compléments alimentaires, vendus en pharmacie, contenant ces 2 molécules, qui se ventent de prévenir la dégénérescence maculaire ?
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Relation entre consommation de viandes rouge et cancer du sein
article diététique ajouté par dietetique le 21.11.2006
Une étude faite aux Etats-Unis vient de paraître dans le journal the Archives of Internal Medicine.
Cette étude a portée sur l’observation de 90 000 femmes entre 1989 et 2003. les chercheurs se sont aperçus que les femmes qui consomment plus d’un steak au quotidien ont 2 fois plus de risque de développer un cancer du sein par rapport à celles qui n’en consomment que 3 par semaine.
En fait, ces observations ne sont pas valables pour tous les types de tumeurs. En effet, les scientifiques affirment que cette prévalence est observable pour des tumeurs dites « à récepteurs positifs d’hormones ». D’après eux, ce seraient les hormones qui agiraient sur le développement de ces tumeurs par le biais de leurs récepteurs hormonaux.
De précédentes études ont permis de démontrer que la présence d’hormones dans la viande rouge induirait des tumeurs mammaires sur les animaux de laboratoire.
Les scientifiques avancent l’hypothèse que ce serait les hormones utilisées dans le but d’augmenter la masse musculaire du bétail qui entraîneraient l’augmentation du risque de cancer.
Mais vous n’êtes peut-être pas sans ignorer que l’usage de ce type d’hormones est interdit en Europe. Ainsi, il serait intéressant de mener une étude similaire sur une population de femmes européennes.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Un guide pour l’accueil adapté des enfants allergiques à la cantine
article diététique ajouté par dietetique le 21.11.2006
Lors d’une séance du Conseil National de l’alimentation, trois associations de personnes allergiques et intolérantes ont présenté un Guide pour l’accueil en restauration collective des enfants porteurs d’allergies alimentaires.
Ce guide a pu être présenté car il a obtenu la validation scientifique des experts de l’agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA).
Le but de ce guide est de permettre aux enfants allergiques d’être accueillis plus facilement dans les cantines scolaires. Il permet d’organiser leur prise en charge suivant les besoins réels des enfants.
Ce guide était nécessaire car beaucoup d’enfants allergiques restent exclus des restaurants scolaires du fait de leur maladie. Et, lorsque les cantines acceptent la prise en charge de ces patients, c’est souvent au prix de contraintes et de conditions très sévères.
Or, dans la majorité des cas, la prise en charge de ces enfants par la restauration scolaire pourrait être envisagée en nécessitant des aménagements mineurs. Une des précautions qui pourrait être prise pour certaines allergies, est d ‘ajouter la sauce d’accompagnement seulement au moment de servir.
Ce guide aiderait ainsi les gestionnaires pour mieux appréhender les réels besoins des enfants allergiques et donc pour mieux y répondre.
Ce guide est en fait un outil de gestion des risques dans une démarche raisonnée.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Articles diététiques précédents >>> [1][2][3][4][5][6][7][8][9][10][11][12][13][14][15][16][17][18][19][20][21][22][23][24][25][26][27][28][29][30][31][32][33][34][35][36][37][38][39][40][41][42][43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53][54][55][56][57][58][59][60][61][62][63][64][65][66][67][68][69][70][71][72][73][74][75][76][77][78][79][80][81][82][83][84][85][86][87][88][89][90][91][92][93][94][95][96][97][98][99][100][101][102][103][104][105][106][107][108][109][110][111][112][113][114][115][116][117][118][119][120][121][122][123][124][125][126]

Consulter les articles en archives

Pour recevoir les articles chaque jour sur E-mail, inscrivez vous ci-dessous :