Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


Boisson sucrées, nourritures sucrées et cancer du pancréas
article diététique ajouté par dietetique le 13.11.2006
Une étude suédoise faite à l’Institut Karolinska vient d’être publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition.
Cette étude a été menée sur 80 000 hommes et femmes en bonnes santé dont les habitudes alimentaires ont été surveillées de 1997 à 2005.
Sur les 80 000 personnes, 131 ont développé un cancer du pancréas. D’après les données, ces personnes étaient celles qui consommaient des quantités importantes de boissons gazeuses ou à base de sirop. Ainsi, les personnes qui consommaient des boissons sucrées voyaient leurs risques de développer un cancer du pancréas augmenter de 90% par rapport aux personnes qui n’en consommaient pas. Par ailleurs, les individus qui avaient l’habitude d’ajouter du sucre dans leur alimentation au moins 5 fois par jour voyaient se risque augmenter de 70%.
Les chercheurs expliquent cet effet par le fait que le pancréas doit produire des quantités élevées d’insuline. Cette production accrue d’insuline est une réponse physiologique normale du pancréas en réponse à l’absorption d’une quantité importante de sucres.
En conclusion de cette étude, les chercheurs affirment que la consommation de boissons gazeuses sucrées, l’ajout de sucre dans le café ou encore la consommation importante de produit sucrés comme la confiture, sont des facteurs de risque au développement du cancer du pancréas.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Un lien entre asthme et obésité ?
article diététique ajouté par dietetique le 13.11.2006
Des études ont déjà montré qu’il existerait un lien entre obésité et apparition de l’asthme. Une étude qui vient de paraître menée au Canada à l’université d’Ottawa semble confirmer ces observations et apportées de nouveaux éléments.
Les chercheurs ont demandé à 86 144 Canadiens âgés de 20 à 64 ans de remplir un questionnaire. Ce questionnaire portait sur le diagnostic de l’asthme, leurs antécédents allergiques, leurs poids et leurs tailles.
L’analyse des résultats a permis de constater qu’il y avait plus de femmes asthmatiques que d’hommes (9.9% pour le femmes et 6% pour les hommes). Quelque soit le sexe, il est apparu que les personnes âgés de 20 à 29 ans sont le plus souvent atteints d’asthme ( 12.9% pour le femmes et 8% pour le hommes).
Par ailleurs, l’analyse a permis de mettre en avant que le lien entre l’obésité et l’asthme qui est plus fort chez la femme. En effet, une femme obèse a un risque de contracter de l’asthme augmenté de 85%, pour une femme en surpoids le risque est augmenté de 21%. En revanche, chez l’homme, le surpoids n’est pas associé à un accroissement du risque et l’obésité est associé à une augmentation du risque de 21%.Pour être plus précis, les scientifiques ont calculé que pour un gain d’une unité d’IMC, le risque de développé un asthme augmente de 6% pour la femme et de 3% pour l’homme.
Il est ressorti également que les adultes ayant des allergies ont plus de risques de développer de l’asthme mais la relation entre obésité et asthme est plus élevée chez les adultes non allergiques.
Cette étude permet de conclure que le risque d’apparition de l’asthme chez l’adulte obèse est modifié par la présence ou non d’allergies et par le sexe.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Débat sur la publicité destinée aux enfants
article diététique ajouté par dietetique le 12.11.2006
La confédération des industries alimentaires de l’UE (CIAA) s’est réunie le 26 et 27 octobre 2006 pour tenir son congrès annuel. Cette année, les thèmes de la réunion tournaient autour de l’alimentation et de la santé, de l’alimentation et du consommateur et de la sécurité alimentaire.
Lors de ce congrès, la CIAA a demandé à l’industrie de ne pas faire de publicité pour les produits riches en sucres et matières grasses à destination des enfants.
Il apparaît que l’industrie agro-alimentaire respecte déjà ces engagements dans le cadre de la plate-forme européenne, en révolutionnant la formulation des produits, l’éducation, la recherche sur l’étiquetage, l’éducation physique, la publicité et le marketing responsable.
La confédération demande aux institutions européennes de promouvoir une meilleure réglementation et de reconnaître l’effet positif de l’autorégulation sur la compétitivité du secteur et les bénéfices des consommateurs européens.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Articles diététiques précédents >>> [1][2][3][4][5][6][7][8][9][10][11][12][13][14][15][16][17][18][19][20][21][22][23][24][25][26][27][28][29][30][31][32][33][34][35][36][37][38][39][40][41][42][43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53][54][55][56][57][58][59][60][61][62][63][64][65][66][67][68][69][70][71][72][73][74][75][76][77][78][79][80][81][82][83][84][85][86][87][88][89][90][91][92][93][94][95][96][97][98][99][100][101][102][103][104][105][106][107][108][109][110][111][112][113][114][115][116][117][118][119][120][121][122][123][124][125][126]

Consulter les articles en archives

Pour recevoir les articles chaque jour sur E-mail, inscrivez vous ci-dessous :