Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


Relation entre consommation de pain et cancer du rein
article diététique ajouté par dietetique le 27.10.2006
Des chercheurs à Milan ont comparés l’alimentation de 767 patients atteints de cancer du rein au cours de 2 ans précédents le diagnostic par rapport à l’alimentation de 1534 patients admis dans le même établissement pour des maladies non cancéreuses.
Les résultats font apparaître que la consommation de pain blanc élèverait le risque de cancer du rein de 94%, la consommation de riz et pâtes raffinés l’augmenterait de 29% et celle de yaourt et de lait de 27%. En revanche, consommer beaucoup de volaille, de viandes et de légumes diminuerait ce risque de 26%, 36% et 35%.
Ainsi, aux vues de ces résultats et des résultats d’autres études, les scientifiques pointent du doigt les céréales raffinées qui seraient d’après eux responsables de nombreuses maladies comme le diabète, l’obésité, l’ostéoporose…et aujourd’hui le cancer du rein.
Il ne faut pas tirer de conclusions trop alarmistes de cette étude. Ce qui est à retenir c’est qu’il serait préférables de consommer des céréales complètes plutôt que des produits raffinés. Cela rejoint d’autres résultats d’études qui encouragent les consommateurs à privilégier des aliments à Index Glycémiques faibles.
Un petit conseil pratique : si vous désirez supprimer totalement les céréales raffinées de votre alimentation, faîtes le par étapes car vos intestins ont besoin d’un temps d’adaptation pour pouvoir digérer ces fibres qui sont souvent irritantes pour eux.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Les bienfaits de l’huile de canola reconnus
article diététique ajouté par dietetique le 27.10.2006
La Food and Drug Administration (FDA), responsable du contrôle des aliments, a autorisée récemment les industriel à mettre en avant, sur l’étiquette des produits, les bienfaits de l’huile de canola si celui-ci en contient.
L’agence affirme que les preuves scientifiques de ces effets bénéfiques pour le cœur sont à présent suffisantes. Bien que ces preuves restent limitées, elles ont le mérite d’exister. Ainsi, des études ont montré que 19g d’huile de canola (1+ ½ c à soupe soit 170 calories) contribue à diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires.
Mais pour bénéficier pleinement de ces effets, il faudrait que le consommateur remplace une quantité équivalent de graisses saturés de son alimentation par l’huile de canola tout en veillant à garder le même apport énergétique. C’est pourquoi la FDA insiste pour que ces informations soient également présente sur l’étiquette des produits.
Il faut se rappeler qu’une autorisation similaire avait été accordée aux producteurs d’huile d’olives en 2004. Ainsi, depuis cette date, les étiquettes d’huile d’olives peuvent mentionner les effets bénéfiques contre les maladies cardio-vasculaires de cette huiles et des ces acides gras mono-insaturés qu’elle contient. La FDA précise qu’il faut consommer une quantité supérieure d’huile d’olive (2 c à soupe) pour en tirer les bienfaits.
Personnellement, j’ai un doute sur ces allégations santé. En effet, trop d’informations sur nos étiquettes ne pourraient-elles pas noyer les consommateurs ?
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Les produits laitiers 1er au palmarès mondial des innovations
article diététique ajouté par dietetique le 26.10.2006
Ce sont les yaourts et les produits laitiers frais qui prennent à nouveau cette année la 1ère place du palmarès mondial des produits de l’industrie agroalimentaire les plus innovants.
Concrètement, on se rend bien compte que nos grandes surfaces dédient une place importante dans leurs rayons pour ces produits de crémeries. Ce secteur est en fait celui qui compte le plus de références. Ainsi, en 2005, on pouvait compter pas moins d’une centaines d’innovations dans notre rayon d’ultra-frais. Ce marché a pesé en France environ 342 millions d’Euro pour le premier semestre seulement.
La valeur phare reste le soja que les fabricants mettent de plus en plus en avance en le déclinant à toutes les sauces. Les ventes de produits utra-frais au soja auraient augmentées de 11% de juin 2005 à juin 2006.
A la deuxième place de ce palmarès, on trouve les boissons sans alcool, et à la troisième place les fromages qui reculent. Cette régression peut s’expliquer par le fait qu’il est difficile pour ces produits de s’adapter aux problématiques de santé et d’obésité. En revanche, d’autres produits progressent dans le palmarès. C’est le cas des surgelés, de la biscuiteries et des produits d’épicerie apéritifs.
Ces évolutions font face à des disparités géographiques puisque, pour exemple, les biossons sans alcool ne concernent que 5,6% des innovations en Europe, alors qu’en Asie-Pacifique, elles représentent 3 fois plus.
Imprimer cet article - Lire les commentaires (0) - Envoyer cet article à un(e) ami(e)
Articles diététiques précédents >>> [1][2][3][4][5][6][7][8][9][10][11][12][13][14][15][16][17][18][19][20][21][22][23][24][25][26][27][28][29][30][31][32][33][34][35][36][37][38][39][40][41][42][43][44][45][46][47][48][49][50][51][52][53][54][55][56][57][58][59][60][61][62][63][64][65][66][67][68][69][70][71][72][73][74][75][76][77][78][79][80][81][82][83][84][85][86][87][88][89][90][91][92][93][94][95][96][97][98][99][100][101][102][103][104][105][106][107][108][109][110][111][112][113][114][115][116][117][118][119][120][121][122][123][124][125][126]

Consulter les articles en archives

Pour recevoir les articles chaque jour sur E-mail, inscrivez vous ci-dessous :