Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


L’Union Européenne en guerre contre l’ivresse
actualité diététique ajoutée par dietetique le 31.10.2006
La commission européenne a publiée le mardi 24 octobre un bulletin de communication dans le but d’avertir les états membres de la consommation de plus en plus immodérée et déviante d’alcool des européens.
Bruxelles estime que ce comportement est responsable d’un impact majeur sur la santé publique qui est négatif pour le développement économique de la société dans son ensemble.
Pour endiguer ce phénomène, le commissaire à la santé Markos Kyprianou propose l’organisation d’un forum européen qui réunirait des médecins, des sociologues et des industriels de l’agroalimentaire.
L’intervention de la commission fait suite à la publication des résultat d’une étude de l’institute for Alcohol Studies. Cette étude a mis en avant le fait que 55 millions d’adultes européens auraient une consommation excessive d’alcool. Cette consommation excessive serait directement responsable de 10% des décès chez les filles âgées de 15 à 29ans et de 25% des décès des graçons du même âge. De plus, les jeunes boivent de plus en plus tôt. Ainsi, il apparaît que 1 jeune sur 8 âgé de 15 à 16 ans a déjà été ivre au moins 20 fois dans sa vie !! Ce phénomène a des variantes géographiques puisque les pays du sud de l’Europe sont moins touchés. En résumé, les résultats de cette étude montre que le Binge Drinking (consommation d’au moins 5 verres d’alcool en une seule occasion) est en constante augmentation surtout dans les nouveaux états membres comme la Pologne.
Bruxelles s’inquiète également de la consommation d’alcool sur le lieu de travail qui provoque une baisse de la productivité et la mise en danger d’autrui. L’alcool est responsable d’un accident mortel sur quatre en Europe. Il apparaîtrait aussi que l’acteur soit un élément important de la maltraitance dans 16% des cas.
La commission ne souhaite pas légiférer sur ce sujet mais rappel au pays membres que c’est à eux de prendre leurs responsabilités dans ce dossier. Ainsi, la commission européenne encourage les états membre à faire appliquer les lois déjà existantes et à ne pas hésiter à voter des lois plus répressives pour contrer ce phénomène.
imprimer cet article diététique - commentaires sur cet article(0) - envoyer cette actualité diététique