Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


Question-Réponse au gouvernement sur l’obésité
actualité diététique ajoutée par dietetique le 06.12.2006
Le sénateur Mme Kammermann a interpellé le gouvernement le 21 novembre au sujet de l’obésité. Le débuté, s’appuyant sur les résultats de l’enquête OBEPI publiée en 2006 et sur une étude menée par UFC-Que Choisir sur l’influence de la publicité sur le contenue de nos placards, a voulu rappeler que l’obésité doit être une priorité sanitaire pour le gouvernement. Le sénateur, en comparant le modèle français à d’autres pays comme la Suède, le Danemark, l’Italie et le Luxembourg, qui ont tous restreint la publicité à destination des enfants, s’est étonné du fait que la France n’est prise aucune mesure dans ce sens. De plus, elle a demandé au ministre concerné comment le gouvernement compter lutter contre les publicités pour les produits déséquilibrés à destinations des enfants dans le but de limiter la hausse exponentielle de l’obésité en France.
C’est Mr Bas, ministre délégué à la sécurité sociale qui lui a répondu. Il a précisé que le gouvernement actuel est tout à fait conscient du poids des publicitaires sur les comportements alimentaires. Contrairement à ce que le sénateur croyait, la France a bien pris des mesures dans le but de limiter se phénomène. Ainsi, dès le début du mois de février 2007, les messages publicitaires devront contenir un message à caractère sanitaire. Si la loi n’est pas respectée, les annonceurs devront verser une contribution financière, équivalente à 1,5% du prix de la publicité, à un fond responsable du financement de campagnes de communication nutritionnelles. Les messages sanitaires autorisés seront les suivants : « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour » ; « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière » ; « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » ; « Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas ».
Cette loi s’appliquera aux messages publicitaires à la télévision, à la radio, dans la presse, sur les affiches publicitaires et aussi dans les brochures de la grande distribution.
Par ailleurs, le ministre a également souhaité préciser qu’une directive de télévision sans frontière sera prochainement examiné au parlement européen. Cette directive aurait pour but de modifier les règles de la publicité télévisée dans tous les pays de l’Union Européenne.
On peut donc constater que nos gouvernements cherchent des solutions pour lutter contre l’obésité. Il faut à présent souhaiter que les publicitaires ne préfèrent pas payer la contribution financière au détriment de l’affichage des messages sanitaires.
imprimer cet article diététique - commentaires sur cet article(2) - envoyer cette actualité diététique