Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


Des précisions sur le fructose
actualité diététique ajoutée par dietetique le 02.10.2006
On assimile souvent ce sucre au sucre des fruits et il est souvent mis en valeur sur les étiquettes des produits pour diabétiques. Mais qu’en est-il vraiment de ces vertus ?
Le fructose est considéré comme un sucre intéressant car de tous les sucres assimilables, c’est celui qui entraîne la plus faible élévation du taux sanguin de sucre. Il a aussi révolutionné l’image désormais désuète qui assimile un sucre simple à un sucre rapide, et un glucide complexe à un sucre lent : le fructose est un sucre simple plus « lent » que l’amidon des céréales. Il bénéficie donc d’un index glycémique particulièrement bas, et ne sollicite pratiquement pas de sécrétion d’insuline.
Pourtant récemment des publications ont semé le doute quand au véritable intérêt de ce sucre.
Pour faire simple, une étude a été menée sur des groupes de souris consommant l’un une solution aqueuse comprenant 15 % de fructose (soit la concentration en fructose la plus élevée des boissons sucrées vendues aux États-Unis), l’autre un soft-drink populaire en Europe comprenant 10 % de saccharose (soit 5 % de fructose), un autre un soft-drink populaire en version « light » (à base d’édulcorants acaloriques), et enfin le dernier de l’eau pure pour le groupe contrôle. Les chercheurs ont fait appel à une technique moderne de résonance magnétique pour suivre, en plus du poids, l’évolution précise de la masse grasse des animaux.
Les résultats obtenues ont été surprenant. les souris qui boivent l’eau au fructose affichent une augmentation du poids corporel significativement plus importante que celles buvant l’eau. Cela semble logique, puisque le fructose apporte tout de même 4 kcal/g de plus que l’eau. Autre constat : l’adiposité est accrue avec le fructose : + de 90 % par rapport aux souris du groupe « eau », avec un effet « dose-dépendant » du fructose sur la masse grasse. Mais ce qui est plus étonnant, c’est qu’il n’y a pas de différence significative dans l’apport calorique global entre les groupes : les souris abreuvées à l’eau au fructose ont spontanément mangé moins de leur nourriture solide. Ce qui montre que ce n’est pas l’apport calorique, mais bien le fructose, qui est associé à cette prise d’adiposité.
À défaut d’augmenter le taux de sucre, le fructose augmente donc le taux de graisse ! De plus, l’histologie hépatique montre une infiltration graisseuse dans le foie des animaux des groupes « fructose » ainsi que dans ceux du groupe « soft-drink ». Le fructose est métabolisé au niveau du foie, où il peut participer à la lipogenèse de novo. Pour les auteurs de l’étude, cet effet du fructose pourrait contribuer à expliquer le développement de l’obésité. Quant aux produits pour diabétiques, ceux qui contiennent du fructose ne sont vraiment plus à conseiller.
imprimer cet article diététique - commentaires sur cet article(1) - envoyer cette actualité diététique