Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres


Programme anti-obésité
actualité diététique ajoutée par dietetique le 09.04.2008
«D’ici le 1er juin, 13 références de confiseries pour enfants seront retirées des caisses des grandes surfaces Leclerc», a déclaré Michel-Edouard Leclerc. En retirant les confiseries de ses caisses, Leclerc répond à la demande de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, dans le cadre de la lutte contre l'obésité infantile.
"Pour nous, il ne s'agit pas de mettre au pilori ces confiseries, c'est juste une manière intelligente de poser le débat", a souligné M. Leclerc. " Cela dit, nous n'allons pas supprimer les gammes Ferrero, Kinder et Haribo, mais juste les déplacer dans le rayon habituel des confiseries. Et puis la liste n'est pas arrêtée, car certains produits comme Fisherman Friends ou les Cachou sont plutôt pour adultes", a-t-il ajouté. Les confiseries en caisses sont un "véritable enjeu" commercial puisque Leclerc représente 18,5% de la confiserie vendue en grandes surfaces en France et les produits devant les caisses représentent 20% de l’activité dans ce domaine. « Je pense que nous allons peut-être perdre aux alentours de 5 millions d'euros par an", a-t-il précisé.
De plus, Jérôme Bédier, président de la Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution (FCD), a estimé que la grande distribution avait "déjà beaucoup travaillé" sur l'obésité infantile puisque 84% des produits vendus devant les caisses sont sans sucre. Jean-René Buisson, président de l’Ania, a dénoncé vendredi dans un communiqué le "discours démagogique" de M. Leclerc. Il s'est "étonné" de cette annonce alors qu'une réunion avec les professionnels concernés par ce dossier (distributeurs et industriels) est prévue le 10 mars.
"En jouant cavalier seul, il se désolidarise de la dynamique de concertation lancée par toute la filière et par sa propre profession, dans l'unique but de faire parler de lui", a commenté M. Buisson.
Les bonbons n’ont pas fini de faire du bruit…
imprimer cet article diététique - commentaires sur cet article(0) - envoyer cette actualité diététique