Monde Diététique
Menu

Accueil
Actualité Diététique
Les Archives
Suivi Diététique
Dossiers du Mois
Les Régimes
Alimentation et    Maladies
Les Nutriments
Recettes    Diététiques
Sélection de Livres

Maladies Rénales

A quoi servent les reins ?
Les reins ont trois fonctions fondamentales :
· L’excrétion des déchets azotés, produits par le fonctionnement de nos cellules, et des liquides en excès.
· La régulation acido-basique (=régulation du pH sanguin) et des taux d’électrolytes (taux sanguin de sodium, potassium, phosphore et chlore).
· La sécrétion :
Ød’hormones comme l’EPO qui stimule la synthèse des globules rouges,
Øde vitamine D active indispensable pour l’absorption intestinale du calcium,
Øde rénine qui permet la régulation de la pression artérielle.
En résumé, les reins servent au maintien de l’homéostasie, c’est à dire qu’ils permettent le maintien des constantes vitales (pression artérielle, volume sanguin, taux de globules rouges…).

Qu’est ce que l’insuffisances rénale ?
C’est lorsque les reins ne peuvent plus suffisamment assurer leurs fonctions pour le maintien de l’homéostasie. Un régime conservateur est alors indispensable pour :
· Ralentir l’évolution de la maladie,
· Exploiter au mieux les fonctions rénales résiduelles,
· Compenser les pertes excessives,
· Maintenir un état nutritionnel satisfaisant.

Principes du régime conservateur :
· On mettra en place une alimentation hyper énergétique avec une alimentation en 3 repas plus une collation.
· L’apport en protéines sera à diminuer pour baisser la production des déchets azotés.
· Il faudra faire attention à choisir des graisses de bonne qualité et à limiter les graisses cachées.
· Le sel sera à surveiller en cas d’apparition d’œdèmes ou d’hypertension artérielle.
· Le potassium peut-être limité car il y a des risques d’hyper kaliémie (trop de potassium dans le sang) pouvant provoquer des arrêts cardiaques. Il faudra donc limiter la consommation des aliments riches en potassium et favoriser les cuisson qui permettent l’élimination d’une partie de ce minéral.
· Les apports en calcium seront supplémentés normalement par des médicaments (suivant prescription médicale) puisque le manque de vitamine D va entraîner une mauvaise absorption de celui-ci.
· Les apports en eau seront contrôlés.

Qu’est ce que l’insuffisance rénale terminale?
A ce stade, les fonctions rénales ne peuvent plus du tout permettent l’excrétion des déchets azotés. La diurèse (=volume d’urine éliminé en un jour) est quasiment nulle.
Un traitement substitutif est donc envisagé pour « mimer » les fonctions des reins. Deux traitements existent :
· L’hémodialyse,
· La dialyse péritonéale.

Qu’est ce que l’hémodialyse ?
Pendant une séance d’hémodialyse le patient est rattaché à un rein artificiel qui est une machine composée d’un filtre. Les séances durent environ 3 à 4 heures et ce environ tous les deux jours.
Pendant ces séances, la totalité du sang du patient est filtrée pour éliminer les déchets et réguler le pH sanguin ainsi que les taux d’électrolytes. L’eau en excès dans le sang sera également retenue par cette machine.
Une personne sous hémodialyse devra continuer à suivre son régime. Par ailleurs, il existe quelques changements :
· L’apport en protéine sera augmenté car il y a des pertes de protéines lors de la dialyse,
· Le potassium, le sodium et l’eau sont des éléments qui restent sous surveillance.

Qu’est ce que la dialyse péritonéale ?
Cette dialyse se fait en continue et à domicile. Le sang pour être filtré ne passe plus dans une machine mais c’est le péritoine qui fera office de filtre. Mais le principe de cette dialyse est le même que celui de l’hémodialyse.
Les principes du régimes sont par contre différents :
· Fractionnement de l’alimentation en 3 repas plus 2 collations,
· Enrichissement de l’alimentation,
· Apports en fibres suffisants pour éviter la constipation,
· Apports en protéines majorés pour compenser les pertes liées au liquide de dialyse,
· Apports en sucre simples (sucres en poudres, produits sucrés…) à limiter voir à supprimer dans certains cas. En effet, un liquide est injecté dans le péritoine, du glucosé (=solution de glucose), pour permettre les échanges entre le sang et ce liquide. Mais cela provoquera un échange de glucose. Ainsi, il y aura un apport en sucres simples. Or, dans une alimentation équilibrée, les sucres simples sont apportés en quantité limitée (pour éviter l’obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires…). Cette quantité est souvent égale à la quantité de sucres simples apportés par le liquide de dialyse.
· Le potassium et l’apport en eau resteront sous surveillance

-------------------------------
Ci-dessous la liste des maladies existantes et necessitant un régime spécifique.
Cliquez sur chaque maladie pour voir l'alimentation à adopter pour celle-ci

Intolérance au Gluten

Le diabète

Maladies Cardio-vasculaires

Chirurgie Digestive

Maladies Rénales